Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Avis aux vidéastes amateurs !
 le 21.03.2016 à 21 h 52 Réagir : Partager :        
 

La sixième édition du Festividéo Bigoud, festival de la vidéo amateur, vient d'être officiellement lancée depuis son fief de Plonéour-Lanvern autour d'un appel : que les vidéastes amateurs, petits et grands, participent en grand nombre à cet événement qui se veut convivial et intergénérationnel. Le seul impératif étant que la vidéo ne dépasse pas les 8 minutes et qu'elle parvienne aux organisateurs au plus tard le 15 septembre prochain.

Nos questions au fondateur et animateur du Festividéo Bigoud, François Forest (ci-contre en photo d'archives).

C'est donc le lancement de la sixième édition du Festividéo Bigoud ?
Oui, et nous sommes très heureux du chemin parcouru. La cinquième édition l'an passé a marqué une étape. Il y avait 160 personnes - un record ! - dans la salle polyvalente de Plonéour-Lanvern pour la remise des prix au mois de novembre dernier où douze vidéos de qualité étaient sélectionnées. Et nous avions la chance d'avoir un président de jury prestigieux en la personne de François Bourgeon, auteur scénariste de BD.  Donc, nous continuons cette année !

Qui peut participer à ce festival ?
Tous ceux qui sont amateurs de vidéo, de 7 à 777 ans (sourire). Il n'y a pas de thème imposé, les gens filment ce qu'ils veulent avec leur tablette, téléphone portable, caméra ou appareil photo. La seule condition est d'être amateur, de présenter une vidéo de maximum 8 minutes et de l'envoyer sur CD ou via We Transfer avant le 15 septembre prochain. Tous les renseignements pratiques, ainsi que le règlement sont à consulter sur le site internet du festival. Après le 15 septembre, le jury, composé de six personnes, jeunes et moins jeunes, se réunira. Les prix seront remis lors d'une soirée organisée en novembre. Ce que je voudrais souligner aussi est qu'on serait très heureux de toucher les gens de la mer. On sait par l'intermédiaire de Séverine Vermersch, elle-même réalisatrice et présidente du jury du festival pour sa deuxième édition, que les marins-pêcheurs font des films sur leurs bateaux depuis 20 ans. Et bien, on adorerait avoir des films comme ça.

Qui présidera le jury cette année ?
Ce sera la cinéaste-productrice Anne Sarkissian qui est basée à Quimper. Elle a tout de suite répondu favorablement lorsque nous avons fait une demande pour trouver un président de jury à l'organisme Films en Bretagne. Actuellement, elle présente son documentaire consacré à l'hypnose et intitulé L'hypnose au coeur du corps dans les salles de projection, dont l'Archipel de Fouesnant le 7 avril prochain. 

Vous êtes à l'origine de ce festival et vous l'animez avec votre équipe depuis six ans. Comment est né ce projet ?
En regardant mon fils (sourire). Il avait à l'époque 14-15 ans et, avec un copain, ils s'amusaient à se filmer. Ils réalisaient des petits films, qui ne sortaient pas de leur cercle. Je me suis rendu compte que de nombreux jeunes et moins jeunes filmaient et qu'il y avait un vrai intérêt à partager ces films. De là est née l'idée d'offrir un public à des vidéastes amateurs. J'ajouterai qu'il ne faut pas avoir peur de participer. Il y a des abandons, des gens qui pensent que, finalement non, ils ne participent pas, par peur peut-être d'être jugé. Je me souviens d'un jeune de 25 ans qui a obtenu l'an passé le prix du public. Et ce n'est pas rien d'obtenir ce prix-là. Il était tout étonné des effets qu'il avait produits.

Vous souhaitiez aussi lancer un appel ... ?
En effet. Notre festival existe depuis six ans, c'est une belle manifestation mais nous sommes une équipe fragile. Nous avons des piliers de soutien avec Félix et Nicole Garrec, le trésorier de l'association Pierre Le Roy et deux jeunes étudiants qui sont d'une grande richesse...Mais nous souhaiterions voir de nouvelles personnes se joindre à nous pour poursuivre cette aventure. Bienvenue donc à qui veut pour faire partie de cette association !

Pratique :
Pour contacter les organisateurs, prendre connaissance du règlement et des détails pratiques du festival, cliquez ici. 

 
 le 21.03.2016 à 21 h 52 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.