Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  Cela bouge à Penmarc'h
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   franoise17 (45)   le  12/09/2013 à 18h37  
Merci de ces informations.
Cela en dit long sur l'intérêt que l'on porte aux petits commerces de proximité
on retrouve la même chose au Guil plus de supérette en centre ville
comment font les anciens pour aller faire leurs courses
c'est la question que j'ai posé
il m'a été répondu :ils se font livrer leurs repas par la mairie...!!
est cela l'autonomie ..manger des repas fabriquer par je ne sais qu'elle chaine alimentaire.. à méditer.
Réagir au commentaire de franoise17                            Signaler un abus
 
   franoise17 (45)   le  10/09/2013 à 19h10  
il serait bon aussi de penser à y mettre un distributeur bancaire cet été je me suis trouvée coincée, obligée d'aller à saint gue pour 20euros ce n'est quand même pas normal
Réagir au commentaire de franoise17                            Signaler un abus
 
   rusalkerity (6)   le  10/09/2013 à 17h36  
Vous citez la boucherie charcuterie de kerity, elle ferme dans 3 semaines, Jean Pierre Le Pemp (Sté Naes) a adressé leur lettre de licenciement aux 2 employés concernés. Mais cela n'est pas dit dans la chanson ...
Vous évoquez un pôle santé, c'est bien mais la pharmacie de Kerity ferme aussi à la fin de l'année, là non plus ce n'est pas dit dans la chanson ...
Neptune et la Communauté de communes ouvrent une Zac aux confins de Penmarch, c'est bien, mais Kerity crève lentement mais sûrement et l'hiver sera bien long pour les vielles personnes , sans commerces, que nous devenons (en attendant bien sûr que Neptune, pilier de nos associations, approvisionne les fêtes estivales qui nous saturent 7 semaines durant sur le port de Kerity
Réagir au commentaire de rusalkerity                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.