Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  Pêche : la CCI sonne l'alerte
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   petitponey (3)   le  22/02/2014 à 16h20  
On appelle cela la selection naturelle, la nature reprend ses droit.
La pêche sans limite ! voila le vrai probleme , des années 50 aux années 90 nos braves marins ont surexploité les océans et aujourd'hui on se retrouve en difficulté.Ne pensant pas aux futurs générations, que ça soit dans les quotas ou meme dans l'investissement durable , voila ce qu'il se passe aujourd'hui certains port deviendront des musées ou des ports de plaisance.Alors vous pouvez sortir vos mouchoirs et venir faire la pleurniche....malheureusement c 'est un peu tard
Réagir au commentaire de petitponey                            Signaler un abus
 
   philjo (131)   le  11/11/2013 à 09h03  
dans les causes des difficultés des ports Mr legarrec omet de signaler les prix sous criees toujours au plus bas pratiquement tout au long de l'année.quel est encore le role des criees à part taxer les navires qui y débarquent?
Réagir au commentaire de philjo                            Signaler un abus
 
   miamia (41)   le  27/10/2013 à 23h13  
L'hécatombe se poursuit indéniablement dans tous nos ports bigoudens et ce depuis plusieurs années sans que cela semble déranger quelque peu nos politiques du secteur. Et pourtant , tout ce beau monde politique devrait être sans arrêt et sans relâche aux aguets, à l'affût des circonstances du devenir dans le domaine de la pêche, domaine maritime si important pour notre région bretonne . Voir tout ce qui se passe ailleurs et qui se répercute chez nous en amoindrissant l'activité , baisse des apports , diminution impressionnante du nombre de bâteaux, cet outil qui permet pourtant à de nombreuses familles de vivre correctement dans notre belle région. Toute cette activité permet également de faire vivre les nombreux commerçants de nos villages dans des domaines très variés , ce qui draine automatiquement une main d'œuvre active des bigoudens . le breton est un bosseur, courageux , ne rechigne pas à la tâche , il sait relever les manches et foncer sinon dit-il ,on recule . Nous attendons de voir la valeur de nos politiques à nous défendre et à le faire savoir en haut lieu. Nous ne voulons pas d'une région de misères quand tout est à portée de mains pour travailler et valoriser notre région....... à bon entendeur........ O S E Z !
Réagir au commentaire de miamia                            Signaler un abus
 
   dhpc29 (1)   le  27/10/2013 à 11h05  
Mat tré Jean-François ha trugarez, merci vraz frei evit da labour, met mar plij :
le 26 10 13 étais- tu à Pont de Buis avec les Bonnets Rouges aux côtés du MEDEF Pen ar Bed, d'artisans, de paysans, de restaurateurs, de commerçants etc...?
Où seras-tu le 2 11 13 ?
Nous sommes avec toi mais sois à nos côtés sur le terrain à l'instar de tes pairs, de temps en temps ! Montre-toi sur FR3, Tébéo, chez Jacques Bourdin que sais-je... nous avons besoin de toi, par anticipation merci.

da c'hentañ gwell frei !
Denez Pouffier Cornic


Réagir au commentaire de dhpc29                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.