Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  Demandeurs d'emploi : + 6,8% en un an
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   yakayaka (61)   le  13/02/2014 à 18h28  
Pourquoi croyez vous que des milliers de gens (et ce n’est pas assez) se sont mobilisés sous la bannière bonnets rouges, ces gens sont libres ils n’appartiennent qu’à un parti celui de la Bretagne, ils n’ont qu’un mot d’ordre :

vivre , travailler et décider en Bretagne, et pour cela vous voyez bien qu’il faut
changer, prendre notre destin en main ne veut pas dire Révolution mais montrer et exiger que nous sommes capables de décider certaines choses comme l’aménagement de notre territoire, la Mer , le développement économique, les transports, la culture etc qui sont des compétences Régionales dans les autres pays Européens, nous vivons dans un pays sclérosé, aux structures inadaptées aux réglements rigides et changeants, paralysé par la technocratie Parisienne. Je lis dans les commentaires que nous avons ici toutes les capacités pour réussir , alors réfléchissez pourquoi en est on arrivé là ? Arrêtons de tout attendre de Paris,réclamons notre dû, une partie des 35 milliards € destinés au GRAND PARIS « ha waraog tout » !












N.B je ne critique pas nos élus locaux ils font ce qu’ils peuvent dans ces conditions difficiles.
Réagir au commentaire de yakayaka                            Signaler un abus
   paotred (360)    en réponse à yakayakale  13/02/2014 à 21h14  
La Bretagne est englué dans un système
démocrato-politco-libéral.
Les licenciements, toutes professions confondues tombent.
Et pourtant, la bourse va bien
Le système financier se remet tranquillement en place.
Seules, peut être les personnes de bon sens et conscientes des problèmes humains pourront faire tourner la roue.
Réagir au commentaire de paotred                            Signaler un abus
 
   joëlmartin (26)   le  07/02/2014 à 18h21  
Bonsoir,

Si ! Il y a un futur en Pays Bigouden !

Il suffit tout simplement que les élus aient lors de la prochaine mandature une approche différente et plus dynamique du développement économique et de l’emploi.

Le Pays Bigouden est riche non seulement de ses Femmes et de ses Hommes mais aussi de sa situation géographique et de ce que nous offre entre autres la mer.

Ne jamais… Oublier… qu’un désavantage (notre éloignement des centres décisionnels) peut aussi être un avantage… Nous avons cet océan que beaucoup nous envient et il peut nous offrir bien des possibilités de développement économique en dehors de la pêche.

La pêche, quant à elle, a toujours été un vecteur économique important pour l’économie du Pays Bigouden… nous devons donc non seulement tout mettre en œuvre pour le maintenir voire le développer mais aussi tout mettre en œuvre pour ne pas voir nos navires hauturiers partir sous d’autres cieux tout en créant en parallèle une économie en relation avec la mer !

Une diversification économique s’impose donc afin de développer l’emploi au Pays Bigouden et tous ensembles nous devons nous investir afin que nos enfants puissent non seulement travailler demain au Pays Bigouden mais aussi s’y épanouir…

Joël Martin
Réagir au commentaire de joëlmartin                            Signaler un abus
   paotred (360)    en réponse à joëlmartinle  07/02/2014 à 20h27  
reportes toi à mon avis dans la rubrique
économie.
les bigoudens comprendrons!!!
Réagir au commentaire de paotred                            Signaler un abus
   joëlmartin (26)    en réponse à paotredle  08/02/2014 à 19h16  
Bonsoir "Paotred"...

J'ai lu les différents commentaires que vous nous offrez notamment celui que vous avez écrit sur l'actualité "Pêche : arrêter l'hémoragie"... Vous terminez votre commentaire par une question "...après ?".

Cet "après" nous appartient et c'est à nous de tout faire pour que la pêche perdure et se développe mais ce que beaucoup d'entre nous ont connu dans les années 1960 - 1970 n'est plus ! Le monde a évolué... et nous n'avons d'autres choix que de nous adapter sinon la pêche disparaîtra et pour ce faire il faut se remettre en cause, voir de quelle manière on peut faire vivre et vivre de la pêche demain... trouver des solutions financières afin que les professionnels puissent investir et ainsi conserver chez nous les hauturiers. Il faudra aussi se battre pour que B.T.S. de la mer soit acquis !

Aux futurs élus de travailler dans ce sens, des solutions existent... à eux de les trouver... sinon demain la pêche connaîtra le même sort que celui de l'agro-alimentaire ! Alors, changeons dès maintenant le mode économique de la pêche, faisons tout pour que les investissements puissent se réaliser...

Tous ensembles, nous devons y arriver pour les futures générations... La mer est une richesse que beaucoup nous envient... et elle nous offre beaucoup d’opportunités pour un développement économique du Pays Bigouden.
Joël Martin
Réagir au commentaire de joëlmartin                            Signaler un abus
   paotred (360)    en réponse à joëlmartinle  08/02/2014 à 21h02  
enfin un révolté.
pour moi c'est une sacrée avancée
de constater que la bigoudènie existe
encore.
elle a toujours connue des misères
et des complexes.
depuis la Fontanelle, bandit notoirement
reconnu par ce cher bon roi Louis jusqu'à la crise de 1929,et la soupe populaire était servie à Kérity, les bigoudens sont toujours
passés par des moments difficiles.
cette fois ci cela sera plus compliqué.
les bigoudens ont toujours été unilatéralement solidaires.
Mais je crois que maintenant le bigouden a changé de mentalité.
malheureusement.
Réagir au commentaire de paotred                            Signaler un abus
   friduzou (106)    en réponse à joëlmartinle  08/02/2014 à 14h13  
Le futur est ailleurs Joël ! Avec une augmentation de 6.8% des chômeurs, les Bigoudens constatent être touchés par l’évasion des emplois. Les investissements ne se font plus. Oui, le futur est ailleurs, mais ici dans le Pays Bigouden, par une politique différente. « L’ailleurs » c’est un changement. Le Pays Bigouden a besoin d’un renouveau pour renaître ou continuer à créer des emplois. Faire venir des entreprises dans le secteur doit être le programme majeur des équipes voulant gouverner des villes du Pays Bigouden. Or, les projets de « logements sociaux » continuent à fleurir sur des programmes d’une idéologie politique axée sur l’assistanat au détriment de l’entrepreneuriat ! Il faut changer ce qui ne va pas ! Trop de gaspillages pour des travaux inutiles au détriment d’un essentiel indispensable ! Il est permis de « rire » en voyant des « revenants », après 40 ans d’exil, vouloir gouverner la capitale du Pays Bigouden et la Communauté de Communes. Il est permis de « rêver ». Les Bigoudens n’aiment pas « les parachutés », il faut des personnes du terroir aguerris aux difficultés particulières propres aux Bigoudens.
Réagir au commentaire de friduzou                            Signaler un abus
   cholet (110)    en réponse à friduzoule  13/02/2014 à 20h27  
je suis en accord avec votre commentaire.
Aussi,
il n'y a pas que le tourisme car en Bretagne, la période est courte .
On a laissé partir des entreprises ....bien sur il faut des logements mais à Pont-l'Abbé n'est-ce pas trop excessif.Ou sont les emplois....que fait cette capitale de la bigoudénie pour se mettre en valeur, il n'y a pas que la fete des brodeuses....
Et à suivre.....le cinéma....il risque de n'etre meme pas à Pont-l'Abbé.Là se sera un "comble!"
Réagir au commentaire de cholet                            Signaler un abus
 
   paotred (360)   le  05/02/2014 à 21h31  
no future...
la sinistrose programmée par les politiques et technocrates
fait son chemin.

le pays bigouden subit et subira comme il l' a toujours fait.

dixit ma mam ghoz
Réagir au commentaire de paotred                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.