Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  « Le libéralisme est un échec »
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   helete (305)   le  18/03/2015 à 08h01  
Nous ne sommes toujours pas en GRECE !
Nous avons le Buisson, si proche de Jean-Luc Melenchon...
Réagir au commentaire de helete                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à heletele  18/03/2015 à 12h18  
certes nous ne sommes pas en Grèce où la politique menée par le Parti socialiste avec la Droite a fait monter les fachistes d'Aube Dorée et en France la politique de ps est l'engrais qui fait pousser le "front national" meme cause meme effet
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   helete (305)    en réponse à théogvle  18/03/2015 à 13h05  
La participation servira de désherbant !
Réagir au commentaire de helete                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à heletele  18/03/2015 à 18h23  
"Nous avons le Buisson, si proche de Jean-Luc Melenchon..."

Il faut vraiment que le PS et ses affidés médiatiques du Monde (aujourd'hui ouvertement néo-libéral sous la plume d'Arnaud Le Parmentier) n'aient plus d'argument pour en venir à ce type de procédé vicieux... Procédé visant à démontrer une soi-disant collusion entre extrême droite et gauche radicale.

C'est juste intellectuellement malhonnête et pathétique !!!
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
 
   pontnabad (52)   le  10/03/2015 à 20h37  
Nous avons ici des citoyens qui font de la politique qu'au sens "noble"... court et piteux.
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à pontnabadle  10/03/2015 à 21h42  
Allez dire cela aux veuves a qui vous faites payer l'impot pour avoir maintenu la suppression de la demie part mise en place par Sarkosy. Balledez
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à théogvle  11/03/2015 à 09h02  
Divisez, divisez, jusqu'à l'unité, et vous obtiendrez le clientélisme. Regardez, regardez par le petit bout de la lorgnette et vous verrez la division qui nous mènera..? ... Netra tout !
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  11/03/2015 à 21h50  
Divisez ? En menant une politique de droite, qui trouve grâce à vos yeux, n'est-ce pas vous qui divisez la gauche ? N'est-ce pas vous qui les cartes ?

Vous ne pensiez tout de même pas qu'on allait se mettre à la remorque d'un parti qui soutient une politique de droite ...

Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à connollyle  11/03/2015 à 22h37  
FDG1 et FDG2 vont à la pêche aux voix sur - divisés et sans remorque... plouf sous les 5%...
                            Signaler un abus
 
   paotred (360)   le  08/03/2015 à 20h21  
Vive LE FRONT DE GAUCHE....

La seule alternative vers un pluralisme démocratique
pour mettre fin à un libéral anticonformiste.

LENINE.
Réagir au commentaire de paotred                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à paotredle  09/03/2015 à 13h26  
Vive le FDG, et vive le philo Onfray, qui ignore le sens de "crétin".
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à pontnabadle  09/03/2015 à 21h31  
la réponse de M Onfray au capitaine Fracasse la Gauche et à ses séides
« Ce n’est pas de ma faute si François Hollande préfère inviter à dîner Yannick Noah, Marion Cotillard ou Joey Starr plutôt que des intellectuels »
« Je trouve étonnant qu’un monsieur qui veut en finir avec les 35 heures, un monsieur qui a été filmé sur son marché et qui nous disait qu'il y avait quand même pas beaucoup de “blancos”, un monsieur qui voulait en finir avec le socialisme, un monsieur qui était désiré par Sarkozy pour son gouvernement d’ouverture, un monsieur qui incarne l’aile droite du Parti socialiste, un monsieur qui se révèle totalement indistinct de François Bayrou, que ce soit ce monsieur-là qui me dise que je contribue à brouiller les cartes alors qu'il n'a pas lu le texte que j'avais écrit. (...) Son parti brouille les cartes depuis 1983, depuis que Mitterrand s’est converti au libéralisme et que la gauche n’est plus de gauche et qu’elle invente des marqueurs sociaux pour dire qu’elle n’est pas la même chose que Nicolas Sarkozy. Je ne peux plus voter pour ces gens-là, qui défendent le même monde que Nicolas Sarkozy : l’euro, l’Europe, le libéralisme, la disparition des campagnes et de la ruralité ».
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à théogvle  09/03/2015 à 22h21  
AAmeen !
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  10/03/2015 à 08h10  
Le sarcasme en guise de réponse. Sans doute pour ne pas perdre la face...

Il serait bon tout de même, cher pontabad, que vous nous expliquiez en quoi Onfray (pour le coup bien inspiré à mon sens, ce qui n'est pas tjrs le cas) aurait tort. Autrement dit, dans quelle mesure Valls et une grande partie du PS peuvent-ils encore se revendiquer de la gauche ? On vous attend de pied ferme...
                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à théogvle  10/03/2015 à 09h30  
La Gauche peut éventuellement gouverner et donc mener une politique touchant tous les champs de nos vies. Regardez autour de vous. (Responsabilités du CG29). Pour vous, gouverner est indigne. Il vous est plus confortable d'attendre le FN pour devenir les Opposants Brevetés
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  10/03/2015 à 09h28  

Vous répondez à côté de la question. Vous êtes obnubilé par des considérations politiciennes alors qu'il est question de politique au sens noble (Le PS : à gauche ou à droite ?). Vous nous sortez les poncifs habituels selon lesquels seuls le PS est à même de gouverner et aspire à le faire, tandis que sur sa gauche on crache sur le pouvoir et on refuse de sortir de la posture confortable de la contestation (on refuse de "mettre les mains dans le cambouis" pour reprendre les termes de votre propagande). Quant au FN, vous ne manquez pas de culot ! Sans ce dernier, vous n'auriez pu invoquer le sacro-saint vote utile qui vous a si bien servi depuis au moins deux décennies !

Sauf que nous aussi nous aspirons à gouverner, nous aussi nous avons un programme "touchant tous les champs de nos vies" (si vous preniez le tps de nous lire au lieu de vous focalisez sur Mélenchon et nos divisions internes - lesquelles du reste touchent toutes les formations politiques, PS inclus !). Un programme qui diffère du vôtre par bien des aspects puisque situé véritablement à gauche (c'est-à-dire, pour aller vite, allant dans le sens d'une réduction drastique des inégalités qui ont explosé depuis 3 ou 4 décennies, et ce malgré la soi-disant "Gauche" au pouvoir en France comme ailleurs).

Maintenant, permettez-moi de réitérer ma question (pourtant on ne peut plus simple) : dans quelle mesure Valls et une grande partie du PS peuvent-ils encore se revendiquer de la gauche ? Dans quelle mesure la Loi Macron (mesure phare du gvt Valls qui répond pour partie aux attentes du MEDEF) s’imprègne-t-elle des valeurs de la gauche ?
                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à pontnabadle  10/03/2015 à 09h30  
Nous voulons gouverner mais pas en nous pliant aux règles du Capitalisme( la finance c'est mon ennemi ) a déclaré le candidat Hollande
Expliquez donc ce contrat entre le Conseil Général et la CCPBS pour la création d'une usine au profit de la Compagnie de la Mer autrement dit FURIC pour la somme de 3 000 00 millions d'euros de finance publique.
C'est cela votre conception d'une gestion au profit du Peuple?
                            Signaler un abus
 
   pontnabad (52)   le  07/03/2015 à 21h45  
Au fait, de quel FDG ? Le Bigouden, le Brestois ? Ou celui que divise ou fissure Jean-Luc Mélenchon... sur le cas de feu Nemtsov ?
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  08/03/2015 à 12h45  
Le Fdg tout court. Ses détracteurs internes et locaux, archi minoritaires (et qui ne représentent qu'eux-mêmes), se sont mis hors-jeux tous seuls comme des grands.
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à connollyle  08/03/2015 à 19h00  
J L Mélenchon est encore plus !
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  08/03/2015 à 21h43  
"J L Mélenchon est encore plus !"

Pourriez-vous être plus clair ?
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à connollyle  09/03/2015 à 09h35  
Grand en théâtre, fort en gueule...
                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à pontnabadle  09/03/2015 à 08h55  
sous Sarkosy a été supprimé la demie part d'impot pour les veuves . Les Gouvernements Hollande ne l'ont pas remise en vigueur: une preuve du social libéralisme de ce gouvernement qui taxe les faibles et accorde des milliards (CICE) au MEDEF. Un seul vote utile le Front de Gauche
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   pontnabad (52)    en réponse à théogvle  09/03/2015 à 09h39  
Bruzunachoù tout : le jacobin jean-luc aurait dit des MIETTES et un très faible pourcentage en vue.
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à pontnabadle  09/03/2015 à 10h26  
Mélenchon n'est pas le Fdg à lui tout seul. Il n'est que l'un des dirigeants de l'une des composantes du Fdg (le parti de gauche). Lequel Fdg est éclectique par essence et comprend donc des éléments non-jacobins en son sein (le jacobinisme n'étant qu'une version particulière du républicanisme).
Quant à votre réplique à théogv, elle fleure bon la langue de bois politicienne..
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
 
   pontnabad (52)   le  01/03/2015 à 12h30  
En passant par un autre parti classique, non ?
Réagir au commentaire de pontnabad                            Signaler un abus
   helete (305)    en réponse à pontnabadle  05/03/2015 à 10h03  
Au hasard : pas l'UMP, ni l'UDI, ni le PCF, ni EELV, nide FD, ni le MODEM,... le PS alors ?
Réagir au commentaire de helete                            Signaler un abus
 
   bretman971 (1)   le  27/02/2015 à 21h53  
Vous parlez de Tacher et Regan dont le bilan n'est pas faramineux. Le libéralisme n'est pas la panacée. Le monde parfait n'existe pas. Mais comparé au bilan des pays communistes (URSS, CUBA, ALLEMAGNE DE L'EST, etc...) Force est de constater que les pays qui pratiquent le libéralisme se portent mieux... Croyez vous que les coréens du nord soient plus heureux que nous ? Le collectivisme ne fait que déresponsabiliser les peuples et faire d'eux des assistés incapables d'entreprendre.
Réagir au commentaire de bretman971                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à bretman971le  02/03/2015 à 16h22  
Mais qui parle de collectivisme à la sauce soviétique ? Pas M. Lemée en tout cas ! Au prétexte que les pays libéraux se porteraient mieux que feu les pays dits "collectivistes", au prétexte que la perfection n'existerait pas, il ne faudrait donc rien changer ? Un peu facile, non !

D'autant qu'entre le néo-libéralisme qui vous semble cher et le collectivisme soviétique, il y a tout de même de la marge et donc certainement de la place. Sauf peut-être pour les nantis qui, profitant bien du système actuel, cherchent à le préserver à tout prix, notamment en propageant l'idée d'un horizon libéral indépassable.
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
 
   jb1929 (103)   le  26/02/2015 à 12h58  
Les réformes en Angleterre, en Espagne, en Grèce... c'est combien d'emplois précaires avec une augmentation de la pauvreté dans ces pays ? Comme l'Allemagne citée en exemple par les adeptes de la secte néolibérale avec ses jobs à un euro...encore un effort et il faudra bientôt travailler pour des clopinettes si la pensée unique qui nous est imposée par la messe capitaliste diffusée par les médias n'est pas mise aux oubliettes!
Réagir au commentaire de jb1929                            Signaler un abus
 
   gerard50 (18)   le  26/02/2015 à 08h29  
M.Lemée est un homme respectable avec une forme de courage qui tend à disparaitre...Il a cependant vécu dans une bulle très protégée et il est normal que le libéralisme l'effraie. Pour l'illettrisme, l'école étant obligatoire je le renvoie vers une auto-critique. Je le rejoins sur le point que les politiques ne font plus rêver, plus enclins à gérer leur carrière et tout ce qui flatte l'égo. A quand le courage de faire les réformes qui iront vers les créations d'emplois: en 2014 -53000 en France, +740000 en Angleterre, >200000 en Espagne, on est loin du Front de Gauche pour ces pays!
Réagir au commentaire de gerard50                            Signaler un abus
   théogv (109)    en réponse à gerard50le  26/02/2015 à 09h53  
quel contenu ont les réformes que vous souhaitées?
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   connolly (216)    en réponse à gerard50le  26/02/2015 à 19h35  
En voilà un discours stéréotypé à souhait : les fonctionnaires vivant dans leur bulle confortable de leur emploi à vie, ne comprenne rien à rien à la "vraie vie". Sauf que cette "vraie vie" s'apparente à la jungle du chacun pour soi. Ne serait-il pas grand temps en ce début de 21e siècle, de sortir de la jungle pour enfin atteindre la civilisation ? Et puis, rendre M. Lemée responsable de illettrisme en France, il fallait quand même l'oser !
Réagir au commentaire de connolly                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.