Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  La chapelle du Sacré-Coeur se dévoile.
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   tati79 (1)   le  20/09/2016 à 08h01  
Merci Monsieur DUIGOU. D'autres personnes m'ont donné cette info dimanche. Pourriez vous nous en dire plus sur cette chapelle? Cette question est bien sur posée à tous ceux qui ont des souvenirs, photos ou autre à nous faire partager.
Je vous remercie tous d'avance
A bientôt
Bien Cordialement
Jacqueline LE NOURS (trésorière de L'asso)
Réagir au commentaire de tati79                            Signaler un abus
 
   duigou (2)   le  18/09/2016 à 19h41  
Bonjour,
Juste une précision concernant la construction de la chapelle du Sacré-Cœur. Le négociant pont-l'abbiste Hyacinthe Le Bléis n'a pu être à l'initiative de la construction de l'édifice, étant décédé en 1868, quatorze ans avant les travaux. On doit la chapelle à sa fille Valentine (1847-1927), célibataire, qui a construit l'édifice sur sa propriété située à l'angle de la place des Carmes et de la rue de l'Hôpital afin d'y accueillir les enfants du catéchisme. En 1886, le maire libre-penseur Ernest Verrye, résolument anticlérical, a fait voter par son conseil municipal l'interdiction au public de pénétrer dans la chapelle. Mais la loi était du côté de Mademoiselle Le Bléis. Et la chapelle du Sacré-Cœur a pu remplir la mission impartie par sa bienfaitrice.
Bien cordialement,
Serge Duigou.
Réagir au commentaire de duigou                            Signaler un abus
   franoise17 (45)    en réponse à duigoule  20/09/2016 à 07h19  
Merci Mr Duigou
Je vois qu'il nous reste des endroits inconnus à visiter et des histoires à raconter..Qui était mr Bleis par exemple...à bientôt
Françoise Frétier
Réagir au commentaire de franoise17                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.