Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  « Le Guilvinec, aussi un lieu de dialogue »
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   habloc2 (34)   le  05/10/2016 à 14h54  
Petite contribution au débat sur l'avenir de la filière maritime :
Gestion régionale ou départementale ?
Préalable à ce choix de gestion :
1/ Véritable diagnostic partagé (et sans concession) de la situation actuelle avec atouts et faiblesses de cette activité sur notre région cornouaillaise.
2/ A partir de ce diagnostic, élaboration d'une véritable stratégie (à l'échelle de notre territoire) pour assurer l'avenir de la filière.
3/ Réflexions sur les moyens humains et financiers nécessaires pour mener à bien ce projet?
Ceci ne peut se faire sans l'implication très forte des professionnels de la filière (Producteurs, mareyeurs, transformateurs ...) dans l'élaboration et la mise en place de cette stratégie à l'échelle de la Cornouaille.
Nécessité de mise en sommeil de l'individualisme ambiant au profit d'un projet collectif qui en définitive profitera à tous.
Concarneau et Lorient ont beaucoup d'avance sur nous dans le domaine de la pêche.
N.B : Inutile de faire appel à des cabinets extérieurs pour une nième étude. Les rapports sur ce sujet remplissent les tiroirs des administrations.
Enjeux :
- Maintenir la flottille pour assurer l'équilibre financier des ports en favorisant le rachat (de manière sélective) de navires d'occasion par de jeunes artisans ou des sociétés locales d'investissement.
- Programmer à terme le renouvellement indispensable de la flottille pour attirer des jeunes dans la profession et assurer l'avenir.
-Améliorer les outils à terre (Revoir le système de débarquement de la pêche,chambre froide dans les criées ...)
Reste le plus important à ce stade ;
Trouver un leader parmi les professionnels capable de porter un tel projet.
Réagir au commentaire de habloc2                            Signaler un abus
 
   gerard50 (18)   le  05/10/2016 à 10h06  
Pour les ports Bigoudens c'est une gestion régionale qu'il faut et non pas départementale s'il on veut que Guilvinec, Loctudy, Saint Guénolé qui représentent plus de 30000tonnes de pêche fraîche (chiffre 2015 de la chambre de commerce) bénéficient d'installations modernes. Mais qui aura la hauteur de vue nécessaire et la volonté ?
Réagir au commentaire de gerard50                            Signaler un abus
 
   cqfd29 (81)   le  03/10/2016 à 15h17  
Démagogie, quand tu nous tient !!!
Réagir au commentaire de cqfd29                            Signaler un abus
 
   jb1929 (102)   le  01/10/2016 à 14h59  
Vu la maréchaussée présente en grand nombre pour faire le filtrage c'est certain qu'il ne risquait pas d'avoir l'avis des principaux intéressés notre 1er ministre dans le domaine de la pêche comme dans les autres d'ailleurs et je ne parle même pas des citoyens présents largement tenus à l'écart et fouillés...des fois qu'ils auraient eu de mauvaises intentions. Il a du se souvenir de la visite de Sarkosy et donner les ordres en conséquence pour éviter le problème !
Réagir au commentaire de jb1929                            Signaler un abus
 
   habloc2 (34)   le  01/10/2016 à 14h43  
Simple visite de courtoisie de la part de politiques à l'approche d'importantes échéances électorales devant un parterre d'élus et de représentants professionnels venus une fois de plus poser pour la postérité.
En réalité depuis le nombre d'années que les politiques et les représentants du monde la pêche parlent de l'avenir de cette activité sans que rien n'avance, personne aujourd'hui n'est dupe de l'inaction et de l'absence de réelle volonté de nos représentants pour assurer un avenir à la filière maritime en Bretagne.
Les Anglais, les Irlandais et les Espagnols continuent leur marché et seront bientôt les seules puissances maritimes Européennes dans le domaine de la pêche.
Réagir au commentaire de habloc2                            Signaler un abus
 
   cricri (2)   le  01/10/2016 à 11h47  
Il aurait fallu aussi évoquer la mort des petits ports avoisinants tels que Loctudy et surtout Lesconil, autrefois premier port de langoustines fraiches et aujourd'hui port de plaisance... Quel avenir pour eux ???
Réagir au commentaire de cricri                            Signaler un abus
 
   caraïbes (1)   le  01/10/2016 à 07h42  
Si seuls Soazig Le Gall et Jean-batiste Goulard étaient présents du côté
des professionnels c'est qu'ils ont eu une invitation.
De mon côté je n'ai reçu aucune invitation donc difficile d'être présent....
JLB armement
Réagir au commentaire de caraïbes                            Signaler un abus
 
   kostagas (121)   le  30/09/2016 à 22h28  
A les entendre à chaque fois, ils ont compris et vont bien gérer les problématiques maritimes à Bruxelles. Dans la réalité c'est les espagnols et les danois qui raflent tout à leurs avantages. Preuve qu'eux sont bien représentés, par des élus travailleurs et soucieux des intérêts de leurs électeurs. Les marins Anglais ne s'y sont pas trompés en votant massivement pour le Brexit, Nos déjà futurs ex-ministres auront au moins vu un chalutier de près une fois avant la fin de leur mandat.
Réagir au commentaire de kostagas                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les + consultés sur l'ensemble des sites
« Pour un dernier barouf d'honneur. »
La scène de spectacle du Malamok, au Guilvinec, va revivre le temps d'un concert de soutien dimanche. Les artistes ont ...
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  Donner des outils et reprendre confiance.
        3  Article  :  30 ans de fidélité absolue au Défi !
        4  Article  :  Défi des ports de pêche. Les enfants aussi !
        5  Article  :  Saint-Jean-Trolimon s'ouvre au Brésil.
        6  Article  :  Gouel Ar Vugale. La relève est assurée !