Réaction à l'actualité ayant pour titre Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
  Le Malamok. « Un sentiment d'énorme gâchis.»
  Réagir à cette actualité                 Cliquez ici pour retourner sur l'actualité
 
   miamia (41)   le  13/06/2017 à 17h40  
et oui un beau gâchis où les employés vont faire les frais en perdant leur emploi qui par les temps qui courent sont des plus rare. Comment en arriver à un déficit pareil ? les devants auraient pu être pris avant cet effondrement impossible à redresser apparemment .... Pauvre Malamok !!!
Y aura t'il un être génial pour relever l'affaire ou lancer une initiative des plus préventive et efficace
sur le plan culturel ce qui relancerait aussi Le Guilvinec !!! Souhaitons le vivement;
Réagir au commentaire de miamia                            Signaler un abus
 
   franoise17 (45)   le  07/06/2017 à 10h02  
je n'aurai jamais cru cela possible
j'espére qu'un jour quelqu'un fera une étude sur l' histoire de ce centre social afin de comprendre les tenants et les aboutissants de cette triste fin..
politique?Utopie?gestion non adaptée?Choix économique?projet non partagé?Trop d'acteurs?Le rôle de la caf J'aimerai comprendre pour que cela ne se reproduise plus..
Trop attaché à l 'histoire social des centres sociaux...
Réagir au commentaire de franoise17                            Signaler un abus
   jls-guil (6)    en réponse à franoise17le  10/06/2017 à 20h20  
Je suis exactement dans le même état d'esprit que vous, les choses ne peuvent pas être laissées en l'état. On ne peut pas tuer ainsi un outil social et culturel de cette manière. Il nous faut connaître la ou les vérités, pourquoi nous en sommes arrivés à une telle situation. Chaque jour je passe devant ce bâtiment en me disant : mais quel gâchis, avec une envie encore plus forte de vouloir participer à une mobilisation, une action et pourquoi pas un projet.
Réagir au commentaire de jls-guil                            Signaler un abus
   franoise17 (45)    en réponse à jls-guille  11/06/2017 à 08h24  
je ne crois pas à la réussite d'un nouveau projet tant que l'analyse compléte de celui ci soit correctement faite
-trop de non dits et de douleurs dans une petite ville comme Guilvinec cela ne s'efface pas comme cela
Réagir au commentaire de franoise17                            Signaler un abus
 
   fanchbig (8)   le  07/06/2017 à 09h12  
33 salariés qui vont perdre leur emploi, des activités qui profitaient à une bonne partie de la population locale qui vont disparaitre, un cout financier de cette liquidation probablement beaucoup plus important que ce qu’aurait couté le sauvetage du Malamok.
Pourquoi ne pas avoir cherché à remédier aux causes de la mauvaise gestion ?
Il semble que Le Guilvinec préfère soutenir un projet pharaonique de port de plaisance qui va couter des centaines de milliers d’Euros aux contribuables, au profit de quelques plaisanciers privilégiés, en mettant en avant les hypothétiques créations d’emploi que cela créerait … ! Cherchez l’erreur
Réagir au commentaire de fanchbig                            Signaler un abus
 
   jean-luc (19)   le  07/06/2017 à 09h03  
Quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage.
La population est quantité négligeable.
J'espère que beaucoup d'élus responsables de cette situation aient du mal à trouver le sommeil.
Encore un grand merci à Treffiagat qui a soutenu Le Malamok jusqu'au bout.
Réagir au commentaire de jean-luc                            Signaler un abus
 
   jackieblanc (5)   le  06/06/2017 à 23h35  
Après ces mois de calvaire, mes pensées vont vers l'ensemble des salariés...qui vont devoir se reconstruire et tourner cette douloureuse page! Voilà c'est fini, le combat est perdu...L' "affaire" du Malamok me donne juste envie de vomir...
Réagir au commentaire de jackieblanc                            Signaler un abus
 
   théogv (109)   le  06/06/2017 à 22h27  
un gachis humain pour la population et les salariés, des difficultés supplémentaires pour les associations un plan de relance viable rejeté pour des raisons économiques (la culture et le lien social vont en souffrir) et politiques
Réagir au commentaire de théogv                            Signaler un abus
   frckchub (13)    en réponse à théogvle  07/06/2017 à 06h45  
Rejeté pour des raisons politiques, certainement pas économiques bien que ce soit l'argument mis en avant par Plomeur et Guilvinec. Quand il s'agit de faire un rond-point inutile, de reconstruire les tribunes d'un stade de foot qui ne concerne que ses adhérents, de refaire un platelage hors de prix, etc... là les Maires ne se prétendent plus "comptables des deniers publics".
Réagir au commentaire de frckchub                            Signaler un abus
 
Rédiger un commentaire ici...

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.