Les derniers commentaires de habloc2
 
  habloc2  le  14/06/2017 à 11h19  
Monsieur Guillon, Un peu d'humilité de votre part ne ferait pas de mal.
La connaissance "supposée" de votre territoire n'est pas suffisante pour revendiquer la qualité de bon député ou de digne représentant de la circonscription.

Actualité : Vers un duel Tanguy - Guillon au second tour. Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  25/01/2017 à 14h25  
Monsieur,
effectivement de nombreux progrès restent à réaliser dans notre pays dans le domaine social et économique en dépit des engagements pris par nos élus depuis de nombreuses années et très rarement respectés.
En lisant vos commentaires, j'ai toutefois l'impression d'une vision très professorale et manichéenne des choses et d'un manque de nuance dans vos propos.
Dans la "vraie vie" des mesures simples et courageuses devraient permettre de réduire les inégalités et favoriser le progrès social et économique.
Point besoin de "renverser la table"
Aux élus compétents, à l'écoute des besoins d'une majorité souvent silencieuse de faire leur travail.


Réaction au commentaire de connolly Visualiser l'historique des commentaires
Actualité : Primaire : Hamon devant en pays bigouden. Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  19/01/2017 à 12h55  
Ces commentaires sur le port de St Guénolé ne font que confirmer le déclin inéluctable du port et à terme sa fermeture.
Nous pouvons faire confiance aux stratèges de la CCI ( incapables de fédérer les initiatives encore possibles) pour accompagner ce déclin qui sera suivi, à terme plus ou moins rapproché, du transfert progressif de l'essentiel des activités portuaires (y compris Le Guilvinec) vers le site de Lorient.
Il y aura certes quelques "soubresauts" politiques dans ce domaine mais ils resteront vains et stériles face à l'inaction et au silence des acteurs économiques locaux focalisés sur le devenir de leurs propres entreprises.
Or le salut passe par une action collective et la mise en commun de solutions partagées par une majorité d'acteurs.
Bonne année à toutes et à tous.

Actualité : Plus qu'un seul hauturier à St Gué ? Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  29/11/2016 à 15h09  
"on aimerait savoir, en toute transparence, combien d'argent public à ce jour, ce Monsieur, comme tant d'autres dans cette république, a perçu depuis sa première élection à l'assemblée en 1981 ? "
Il y a certes des abus voire de la fraude pour certains, pour autant je ne crois pas que la première motivation d'une grande majorité d'élus soit l'appât du gain et en particulier pour un mandat de Président de la République.
Aujourd'hui, n'en déplaise à certains, une majorité de Français réclame du changement.
Le peuple décidera en son âme et conscience sur la base d'un programme économique et social connu à l'avance et que le candidat s'engage à respecter s'il est élu.
Libre à chacun de considérer que ce programme est trop libéral, trop brutal et de faire son choix en conséquence.
C'est un choix démocratique que chacun se doit de respecter.
Depuis de trop nombreuses années on nous annonce que les caisses de l'état sont vides.
Si l'on veut redistribuer de la "richesse" il faut remédier à cette situation.
L'enjeu majeur est de redistribuer cette richesse de manière juste et équitable (en argent ou en emplois) et en particulier vers les populations les plus injustement pénalisées et elles sont nombreuses.
A ce sujet, je ne suis pas certain qu'aujourd'hui le fossé entre les "riches" et les "pauvres" soit moins important qu'il y a 5 ans et on peut comprendre la volonté de changement de la population.
Les "cadeaux fiscaux" et allègement de charges sociales annoncés doivent IMPERATIVEMENT être conditionnés à des contreparties (créations d'entreprises et d'emplois) et inscrits dans le programme du futur candidat.
Enfin si l'on veut que les choses bougent il faut que les ministres soient les véritables patrons de leurs administrations respectives afin de réduire de manière drastique les lourdeurs de la technocratie Française et Européenne si préjudiciables au bon fonctionnement de notre démocratie.
Tout ceci nécessite à la base un travail de propositions et de contrôle de nos députés et sénateurs qui devraient plus souvent rendre compte à leurs électeurs des choix décidés plus haut.
Bon courage.

Actualité : Fillon largement en tête au second tour. Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  05/10/2016 à 14h54  
Petite contribution au débat sur l'avenir de la filière maritime :
Gestion régionale ou départementale ?
Préalable à ce choix de gestion :
1/ Véritable diagnostic partagé (et sans concession) de la situation actuelle avec atouts et faiblesses de cette activité sur notre région cornouaillaise.
2/ A partir de ce diagnostic, élaboration d'une véritable stratégie (à l'échelle de notre territoire) pour assurer l'avenir de la filière.
3/ Réflexions sur les moyens humains et financiers nécessaires pour mener à bien ce projet?
Ceci ne peut se faire sans l'implication très forte des professionnels de la filière (Producteurs, mareyeurs, transformateurs ...) dans l'élaboration et la mise en place de cette stratégie à l'échelle de la Cornouaille.
Nécessité de mise en sommeil de l'individualisme ambiant au profit d'un projet collectif qui en définitive profitera à tous.
Concarneau et Lorient ont beaucoup d'avance sur nous dans le domaine de la pêche.
N.B : Inutile de faire appel à des cabinets extérieurs pour une nième étude. Les rapports sur ce sujet remplissent les tiroirs des administrations.
Enjeux :
- Maintenir la flottille pour assurer l'équilibre financier des ports en favorisant le rachat (de manière sélective) de navires d'occasion par de jeunes artisans ou des sociétés locales d'investissement.
- Programmer à terme le renouvellement indispensable de la flottille pour attirer des jeunes dans la profession et assurer l'avenir.
-Améliorer les outils à terre (Revoir le système de débarquement de la pêche,chambre froide dans les criées ...)
Reste le plus important à ce stade ;
Trouver un leader parmi les professionnels capable de porter un tel projet.

Actualité : « Le Guilvinec, aussi un lieu de dialogue » Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  01/10/2016 à 14h43  
Simple visite de courtoisie de la part de politiques à l'approche d'importantes échéances électorales devant un parterre d'élus et de représentants professionnels venus une fois de plus poser pour la postérité.
En réalité depuis le nombre d'années que les politiques et les représentants du monde la pêche parlent de l'avenir de cette activité sans que rien n'avance, personne aujourd'hui n'est dupe de l'inaction et de l'absence de réelle volonté de nos représentants pour assurer un avenir à la filière maritime en Bretagne.
Les Anglais, les Irlandais et les Espagnols continuent leur marché et seront bientôt les seules puissances maritimes Européennes dans le domaine de la pêche.

Actualité : « Le Guilvinec, aussi un lieu de dialogue » Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  30/09/2016 à 14h56  
Je ne crois pas qu'à l'heure actuelle le problème le plus important soit de désigner une candidature féminine plutôt que masculine ou de limiter le nombre de mandats dans le temps.
N'est-il pas temps de désigner enfin une personne compétente (homme ou femme) capable d'être à l'écoute des électeurs et de défendre avec conviction et arguments les dossiers économiques et sociaux de notre région ?
Assez de propos politiciens et davantage d'initiatives et d'actions à partir d'un programme adapté aux besoins de notre région et enfin respecté durant le mandat.

Actualité : Annick Le Loch s'arrête là. Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  12/03/2016 à 21h36  
"Bravo pour la continuité dans l'action".
vous voulez parler de quelle action ?

Actualité : CCPBS. Raynald Tanter réélu. Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  12/03/2016 à 14h00  
Voir une communauté de communes mettre 450 000 € pour créer un commerce à Tréméoc et permettre à une grande surface de s'installer à Kerganet, j'ai effectivement du mal à comprendre lequel des deux projets est le plus cohérent.
Favoriser le commerce de proximité est en soi une bonne chose et paraît sur le papier répondre aux attentes du consommateur.
Mais pour le consommateur, entre ses intentions d'achats (souvent pour se donner bonne conscience) et la réalité de ses actes il y a un fossé qu'on ignore bien souvent.
Face à la situation du petit commerce dans de nombreuses communes, créer ce commerce communautaire peut aussi créer un fâcheux précédent.
Par ailleurs, en refusant l'installation d'une autre grande surface, en définitive on offre un cadeau royal à l'enseigne prédominante qui conforte ainsi son bastion territorial dans la "guerre commerciale" que se livrent les GMS.
Pourquoi n'y a t-il pas davantage de réactions devant la multiplication des DRIVE qui vont devenir les principaux concurrents des petits commerçants ?
Beaucoup d'hypocrisie et de démagogie dans toutes ces affaires.

Actualité : Super U vers la commisson nationale ? Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  28/02/2016 à 20h24  
Effectivement, le cumul des mandats (Maire, Conseiller Départemental, V.P de la COM-COM ...) ne permet pas, à mon avis, de remplir convenablement les missions rattachées à ces différents mandats(même en étant bien organisé).
En conséquence "les indemnités reçues ne sont pas justifiées au regard du travail à réaliser"
Par ailleurs, le transfert de nombreuses compétences des communes vers la communauté de communes aurait dû (devrait) se traduire logiquement par une baisse des impôts perçus par les communes.
Ce n'est malheureusement pas le cas pour de nombreuses collectivités.
A défaut de remplacer les communes par la communauté de communes, peut-être faut-il lancer le débat d'un regroupement de certaines communes et d'en vérifier le bien fondé et les avantages que pourrait en tirer la population.
Le débat ne doit pas avoir lieu entre élus mais un référendum serait peut-être utile ...

Actualité : CCPBS. Tout ça pour ça ! Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  28/02/2016 à 10h41  
Le problème n'est pas de se focaliser sur le montant des indemnités mais plutôt de savoir si ces indemnités sont justifiées au regard du travail réalisé et des résultats obtenus par rapport aux objectifs annoncés.
Les électeurs jugeront à l'échéance du mandat.
Le temps passé en réunions et les "sacrifices" ne peuvent servir "d'excuses" pour justifier la perception d'indemnités.


Actualité : CCPBS. Tout ça pour ça ! Cliquez ici pour visualiser
 
  habloc2  le  27/02/2016 à 11h19  
Tout ceci est significatif d'un manque de véritable leader au niveau de votre groupe et explique que certains (es) jouent leur carte personnelle pour défendre des petits projets au niveau de leur propre commune.
Au lieu de vous quereller sur la distribution des rôles au sein de cette assemblée, ne pourriez-vous pas évoquer les projets de territoire et désigner les personnes les plus compétentes et les plus capables pour les porter et les défendre ?
Mais là encore les petites combines politiciennes et d'intérêt personnel prennent le pas sur l'intérêt général.
A quand l'organisation d'une réunion publique animée par le Président et les V.P pour informer la population de vos projets et surtout des actions concrètes que vous menez pour faire aboutir ces projets ?

Actualité : Du rififi à droite et au centre. Cliquez ici pour visualiser
 

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.