Les derniers commentaires de lemra10
 
  lemra10  le  27/06/2017 à 22h28  
Un grand merci et dommage, A l'heure actuelle, un site web sur le pays bigouden, ce n'est pas du luxe...

Actualité : BigoudenTv. Clap de fin. Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  16/07/2016 à 13h13  
Effectivement, contrairement à ce que l'on croit, lors des élections municipales, on vote pour une liste, non pour une personne. La personne à la tête de la liste est ensuite généralement élue par le premier conseil municipal qui se réunit après les élections. En cas de démission du maire, si la liste est toujours effective et peut élire un nouveau maire au sein de celle-ci, c'est ce qui se produit, comme cela semble être le cas à Pont l'Abbé, à la fin du mois de juillet d'après la presse locale.

"Les conseillers municipaux sont élus pour six ans. Lors même qu'ils ont été élus dans l'intervalle, ils sont renouvelés intégralement au mois de mars à une date fixée au moins trois mois auparavant par décret pris en Conseil des ministres. Ce décret convoque en outre les électeurs." extrait du code électoral, article L227. (https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=87C36E72655FECAA9E22C7B7B1D2AD0A.tpdila13v_3?cidTexte=LEGITEXT000006070239&idArticle=LEGIARTI000006353530&dateTexte=20160716&categorieLien=id#LEGIARTI000006353530)

On constate bien ici que ce sont les conseillers municipaux qui sont élus, pas le maire.

Actualité : Officiel : Thierry Mavic démissionne. Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  24/02/2016 à 23h39  
Bravo pour le dynamisme de ce cinéma et pour sa programmation éclectique adressée à tous les publics^^

Actualité : L'Irlande, nouvelle guest star au cinéma. Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  25/01/2016 à 17h54  
Comme le dit verseau, c'est vrai que le texte et l'image de droite sont en soi un paradoxe, et la comparaison avec l'affiche de l'autre équipe assez implacable...
Les hommes politiques locaux ne sont pas des pros de la communication (et heureusement !), c'est évident, mais...
De plus, les élections municipales... consistent en l'élection d'une liste, pas d'une personne... C'est d'ailleurs la liste des conseillers qui élit ensuite son maire...

Actualité : Plobannalec-Lesconil : élection ce dimanche Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  09/01/2016 à 18h35  
La continuité du succès : http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_Feux_crois%C3%A9s

Actualité : Penmarc'h, capitale bigoudène du cinéma. Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  08/01/2016 à 18h25  
"Un élu local ne doit pas se contenter de gérer les affaires courantes mais doit avoir le courage d'anticiper les choix essentiels afin de ne pas subir les mutations de son territoire." (Frédéric Le Loc'h , maire démissionnaire, extrait de sa lettre du 16 décembre 2016)
On peut désapprouver l'action du "futur ancien maire" (surtout depuis nos confortables fauteuils dans nos salon...) Néanmoins, lorsque je lis ci-dessus "sur Fleming, le candidat s'est engagé à conserver l'école à Lesconil. Et avant tout, « l'écoute des habitants doit être la règle sur tous les sujets de la vie locale qui sont l’école, le PLU, le port, l’apaisement de la circulation »", je suis assez consterné. Que l'on écoute les habitants, c'est évident ; qu'on suive ce qu'ils souhaitent, ce n'est absolument pas la façon de fonctionner d'un "responsable" (mais faut-il utiliser ce mot ?) politique. Je prends des exemples, qui n'ont que valeur d'exemple, évidemment, mais je les prends volontairement.
- En 1939, les Français ont voulu la paix, ils ont donc eu Pétain, avec les conséquences que l'on sait... (bien évidemment, je ne compare nullement M. Jullien (où qui que ce soit) à Pétain, je dis juste que ce n'est pas forcement ce que pense le peuple qui est la bonne chose...)
- En 1981, François Mitterrand a demandé à son ministre de la justice d'abolir la peine de mort, ce dont ne voulait pas la majorité du peuple français d'après les sondages, parait-il... Avait-il tort pour autant ????

Bien sûr, ces deux exemples ne concernent pas directement la vie locale... mais bon, une comparaison n'est qu'une comparaison...

Je note ensuite cette phrase : "La commune n'a pas vocation à accueillir les jeunes sur Plobannalec et les résidentiels et les personnes âgées sur Lesconil." M. Jullien, qui dit lui même être installé sur la commune depuis 2012, ignore sans doute que le maire de l'époque, M. Lucas, dans la ZAC de Gorrequer, prévoit des logements pour personnes âgées (12, c'est peut être peu... mais bon), logements en cours de construction en ce moment. Cela dit, si la commune n'a pas vocation, comme il le dit "à accueillir les jeunes sur Plobannalec et les résidentiels et les personnes âgées sur Lesconil", il doit sens doute savoir que cela s'explique par la loi du marché qui fait que sur le littoral, le coût des habitations est nettement plus élevé, et donc, réservé (du simple fait de la loi du marché) aux plus riches, personnes généralement plutôt âgés ou touristes. On peut le déplorer et détester la loi du marché, il reste néanmoins à me convaincre que le maire détienne parmi ses pouvoirs la possibilité de renverser cette loi du marché, où d'en atténuer les conséquences sur la répartition socio-spatiale des habitants. Et, dans ce cas, que prévoit M. Jullien dans son programme pour attirer les jeunes ménages à Lesconil, pour assurer la pérennité de l'école...

Naturellement que je trouve tout à fait logique et pertinent d'avoir une école à Plobannalec, et l'autre à Lesconil. Mais, une école sans enfants, car le village de Lesconil est surtout composé de résidences secondaires, non, ça n'est pas sérieux, et ça n'est même pas honnête de faire croire cela à la population. Un peu de pédagogique ne ferait de mal à personne.

Comme le dit plus haut rkorko, puisque M. Jullien a déjà tranché sur la question de l'école, les dés sont pipés d'avance, mais jouer une élection sur l'ouverture ou la fermeture d'une école c'est un peu léger, sas parler de l'aspect un tant soit peu démocratique de la chose (la démocratie, c'est le débat sérieux sur des sujets de fond, et pas sous le coup d'une émotion où parce que c'était toujours comme ça...)

"La France ne peut être la France sans grandeur"
D'un même point de vue, Plobannalec Lesconil ne peut être Plobannalec Lesconil sans ambition à son endroit : quel est le programme Culturel ? Artistique ? Sportif ? Social ? Environnemental ? Touristique ? Gastronomique ? Quel projet pour rendre la commune dynamique ? Attractive ?

Si la réponse est simplement "maintenir l'école à Lesconil", c'est tout bonnement affligeant, voire malhonnête, cette réponse n'étant pas viable à moyen terme.

Remettre les choses à plat ne pourrait que faire du bien à la démocratie locale...

Actualité : «On ne peut pas déroger aux engagements» Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  21/12/2015 à 09h40  
C'est vrai que "c'est du Clochemerle à Plobannalec-Lesconil", mais, concernant l'école Fleming dans le futur, soit elle vient sur Ploba, soit elle ferme à moyenne échéance... à moins bien sûr de baisser le prix des maisons en vente à Leskon, pour attirer les jeunes ménages...

Actualité : On s'oriente vers deux listes. Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  11/11/2015 à 15h17  
Je ne vois pas trop où est le problème, dans la mesure ou, selon votre article, cette réforme "serait profitable aux élèves du public"... Logiquement, ils vont recruter plus facilement, si c'est mieux pour l'enfant.
Et quid de la liberté de choix des famille, de la liberté d'enseignement...

Actualité : Rythmes scolaires. Et le privé alors ? Cliquez ici pour visualiser
 
  lemra10  le  12/09/2014 à 22h17  
Un article qui retrace bien ce que se passe dans ce collège, et je suis bien placé pour le savoir !

Actualité : France 2 au collège Saint-Joseph Cliquez ici pour visualiser
 

Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.