Consultation d'actualité les autres consultations
 
Nombreux, très nombreux ont été les citoyens à descendre dans la rue ces derniers jours pour rendre hommage aux victimes de la vague d’attentats de la semaine écoulée et en appeler à la paix et à la tolérance. Dans ces rassemblements, et notamment à Pont-l’Abbé, l’on pouvait aussi entendre le refus – ou l’impossibilité - de plusieurs à chanter les paroles de l’hymne national. A l’image du Pont-l’Abbiste Adrien Binet qui s’interroge dans un courrier qu’il nous a fait parvenir : « Comment, dans cet immense élan de solidarité et de désir de paix, appeler « aux armes citoyens »? Comment continuer à demander « qu'un sang impur abreuve nos sillons »? (…) En 2015, nous n'avons plus besoin de cet élan guerrier (…) » Et le citoyen de conclure : « Ce qu'il nous faut, plus de deux siècles après 1789, c'est un chant de paix (…). »

Selon vous, faut-il aujourd’hui, en 2015, ouvrir un débat sur les paroles de la Marseillaise ?

Résultats :   870 votes 
Oui: 384 votes (44.1%)
Non: 430 votes (49.4%)
Sans avis: 56 votes (6.5%)

Date de début : 13/01/2015 - Date de fin : 16/01/2015                         Partager sur Facebook
Réaction(s) : Consultez ici l'ensemble des réactions (98)


Donnez vous aussi votre avis sur cette consultation d'actualité
Rédiger un commentaire ici...

Réaction(s) Consultez ici l'ensemble des réactions (98)
De daniel : Il faut d'abord un peu d'intelligence pour comprendre les paroles . Quant à l'esprit guerrier, je crains que l'on soit obligé d'y revenir bientôt . Ne jouons pas les autruches Daniel

-----------
Pour répondre à nos consultations, inscrivez-vous à notre newsletter.
Pour consulter les résultats des autres consultations cliquez ici.


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.