Google LLC a lancé jeudi son service News Showcase au Japon, permettant aux utilisateurs de parcourir les titres de plus de 40 journaux et agences de presse japonais qui paient des frais de licence au géant de la technologie.

Contrairement aux informations d’actualité trouvées via les recherches Google, les organisations de presse peuvent organiser et présenter leur couverture sur la page ou l’application News Showcase.

Le service, qui est déjà disponible en Europe et en Amérique du Sud, comprend des journaux japonais nationaux et régionaux tels que The Asahi Shimbun, The Mainichi, The Yomiuri Shimbun, The Chunichi Shimbun et Kyodo News, ainsi qu’une sélection de contenus en plusieurs langues.

Le coût de la licence n’est pas mentionné. La vitrine des actualités est accessible via les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles. Chaque organisation de presse regroupe plusieurs titres à la fois et des liens vers les articles sur leurs sites Web.

Les éditeurs qui conservent leur matériel derrière un paywall peuvent choisir de rendre des histoires spécifiques disponibles gratuitement.

Les éditeurs de journaux ont connu des difficultés en raison de la baisse de la diffusion imprimée et des revenus publicitaires dans leurs offres imprimées et en ligne, tandis que Google génère d’énormes revenus publicitaires de recherche. L’accord de licence devrait augmenter les revenus des publications et les abonnements.

Google a lancé le projet News Showcase en Allemagne et au Brésil en octobre de l’année dernière. Dans plus d’une douzaine de pays, plus de 1 000 agences de presse, dont Reuters et News Corp., la société mère du Wall Street Journal et d’autres publications importantes, ont rejoint l’initiative.

D’octobre 2020 à octobre 2021, le géant de la technologie prévoit de payer 1 milliard de dollars (109 milliards) aux éditeurs de presse du monde entier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *