BigoUden

 

L’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA) de Grande-Bretagne a déclaré que Facebook avait intentionnellement désobéi à son ordre dans l’accord Giphy et que la sanction rappelait qu’aucune entreprise n’était au-dessus des lois.

Le régulateur britannique de la concurrence a pénalisé Facebook de 50,5 millions de livres (69,6 millions de dollars) pour avoir rompu une commande émise lors de son enquête sur l’achat par Facebook du site GIF Giphy, a annoncé mercredi l’agence.

 

Selon l’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA), Facebook a volontairement désobéi à son mandat, et la sanction a rappelé qu’aucune entreprise n’est au-dessus des lois.

 

Les régulateurs et les législateurs sont de plus en plus critiques à l’égard des pratiques commerciales de Facebook.

 

Il a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec l’AMC.

 

Alors que l’enquête était en cours, le régulateur a affirmé que Facebook n’avait pas fourni de mises à jour complètes sur son respect des obligations de continuer à rivaliser avec Giphy et de ne pas combiner ses opérations avec celles de Giphy.

 

Malgré plusieurs avertissements, Facebook n’avait pas livré les informations essentielles, selon la CMA, qui jugeait son non-respect malveillant.

« Nous avons averti Facebook que son refus de nous fournir des informations importantes était une violation de l’ordonnance mais, même après avoir perdu son appel devant deux tribunaux distincts, Facebook a continué à ignorer ses obligations légales », a déclaré Joel Bamford, directeur principal des fusions à la CMA.

« Cela devrait servir d’avertissement à toute entreprise qui pense qu’elle est au-dessus des lois. »

 

Les sentiments de Bamford reflètent ceux de la secrétaire américaine au Travail Seema Nanda, qui a déclaré mardi que Facebook paierait jusqu’à 14,25 millions de dollars pour régler les accusations civiles concernant ses politiques de recrutement.

 

Selon un article publié mercredi, Facebook envisage de changer de marque, une société mère contrôlant ses marques.

« Nous sommes fortement en désaccord avec la décision injuste de la CMA de punir Facebook pour l’approche de conformité au mieux, que la CMA elle-même a finalement approuvée », a déclaré Facebook en réponse aux sanctions de la CMA.

 

« Nous examinerons la décision de l’AMC et examinerons nos options. »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *